carte_hommage_maurupt

La journée du 10 septembre 1914 porte la caractéristique d'une lutte acharnée des combattants de la 5ème Brigade; des compagnies entrées dans les combats avec trois officiers et 250 hommes en sont sorties avec dix hommes et un gradé !.

A l'aube du 11 septembre 1914, l'ennemi s'est retiré de la ligne de front de Maurupt et du canal de la Marne au Rhin. Les ponts de la Saulx sont intacts et sont immédiatement mis en état de défense, des travaux de déblaiement des routes et des points de passage sont aussitôt mis en oeuvre. La journée du 11 septembre sera également le jour ou l'état major comblera les pertes des unités engagées dans la bataille. Le 72ème RI reste à Maurupt, Pargny et Etrepy, le 128ème RI est quant à lui stationné à St Lumier.

Les ordres reçus de la 5ème Brigade prescrivaient de reconstituer les unités et les regroupements tactiques et d'être prêt à reprendre la poursuite. Le 72ème RI avait reçu le 10 au soir à 17h, son nouveau chef le Lt Colonel Monterou, qui avait abandonné ces fonctions de Chef d'Etat Major du 2ème Corps. Le régiment était alors constitué de trois bataillons, chacun de quatre compagnies à l'aide d'un renfort de 550 hommes arrivés dans la nuit du 10 au 11 septembre. ce renfort provennait essentiellement des unités du 245ème RI.

Le 12 septembre 1914, arrivaient des dépôts de Morlaix (72ème RI) et de Landerneau (128ème RI) deux forts détachements: l'un de 768 hommes destiné au 72ème RI, l'autre de 460 hommes destiné au 128ème RI. En outre deux détachements l'un de 300 hommes et l'autre de 469 provenant respectivement du 45ème et 245ème RI, arrivent en même temps à destination du 72ème RI qui reçoit ainsi ce jour là un effectif total de 1529 hommes des réserves.