Après les offensives d'octobre 1916, l'état major du 72e RI fait un bilan des pertes et le chiffre est éloquent: 1032 officiers sous officiers et soldats sont hors de combat, tués, blessés, prisonniers ou disparus. Soit 1/3 de son effectif perdu en à peine 1 mois sachant que le régiment a été impliqué dans 2 attaques !. L'encadrement des bataillons par les officiers doit être dans l'urgence reconstitué, le régiment fait appel à des renforts provenant du dépôt divisionnaire dès le 18 octobre 1916:

7 officiers - 38 sous officiers - 42 caporaux et 66 soldats.

Le 21 octobre 1916, le 72e RI reçoit des renforts provennant des: 24e 38e 105e 108e 129e RI et 139e RI. Dont 5 officiers, 21 sous officiers, 34 caporaux et 490 hommes.

Mi novembre 1916, le 72e RI retrouve un effectif équivalent à près de 3000 hommes. Le régiment échappe à la dissolution mais est envoyé en Algérie au cours du mois de décembre 1916.